Valérie Vignaux

Valérie Vignaux, professeure à l’université Caen-Normandie est historienne du cinéma, elle a présidé l’Association française de recherche sur l’histoire du cinéma. Visiting professor à l’université de California-Berkeley (août-dec 2018), elle est membre du LASLAR (EA 4256) et chercheure associée à l’InTRu (EA 6301). Elle a rédigé ou dirigé une dizaine d’ouvrages dont Jacques Becker ou l’exercice de la liberté (Céfal, 2001), Jean Benoit-Lévy ou le corps comme utopie, une histoire du cinéma éducateur en France (AFRHC, 2006), Un intellectuel communiste, Léon Moussinac, critique et théoricien des arts (avec François Albera, AFRHC, 2014). Ses recherches croisent histoire des idées et histoire sociale, à travers l’étude des critiques et théoriciens et celle des usages non commerciaux du cinéma. Elle dirige actuellement la thèse de Nataliya Puchenkina sur la diffusion et la réception du cinéma soviétique en France durant l’entre-deux-guerres, étude de réception qui s’appuie sur l’examen des discours au sein des revues. Et celle de Abdallah Azzouz (allocataire) sur les « discours et transmissions du cinéma par les moyens audiovisuels en France (1952-1972) » à partir des émissions de télévision auxquelles collaborent en tant que réalisateurs ou experts, nombre de critiques fameux.

Ouvrages sur la critique, sur des critiques ou sur des revues :

  • Marion Chénetier et Valérie Vignaux (dir.), Le texte critique : Expérimenter le théâtre et le cinéma aux XXe-XXIe siècles, Tours, PUT, 2013.
  • François Albera et Valérie Vignaux (dir), Un intellectuel engagé, Léon Moussinac, critique et théoricien des arts, Paris, AFRHC, 2014, 2 volumes, dont un volume d’anthologie.
  • Valérie Vignaux, Georges Sadoul et le cinéma : une histoire intellectuelle et sociale, Paris, et Anthologie et textes inédits, 2 volumes, Paris, AFRHC, à paraître, 2019.
  • François Albera, Laurent Le Forestier, Valérie Vignaux (dir.), Une histoire de L’Écran français, Paris, AFRHC, à paraître, 2019.
  • Valérie Vignaux (dir.), Edgar Morin et le cinéma, théories pratiques d’un objet monde, Caen, PUC, 2019, à paraître 2019.

Principaux articles :

  • « Léon Moussinac ou l’invention d’une critique combative », dans Marion Chénetier-Alev et Valérie Vignaux (dir.), Le texte critique : expérimenter le théâtre et le cinéma XXe XXIe siècles, Tours, PUFR, 2010, pp. 239-256.
  • « Léon Moussinac and L’Humanité as a Cinematic Force, Activist Cinema and Cultural Activism in the Interwar Years in France », Études Photographiques n°27, mai 2011, pp. 225-236.
  • « Léon Moussinac et le cinéma dans l’entre-deux-guerres : une théorie en actes ? », dans Anne Mathieu et François Ouellet (dir.), Journalisme et littérature dans la gauche des années 1930, Rennes, PUR, 2014, pp. 15-25.
  • « Léon Moussinac, critique de cinéma ou intelligence d’un art vivant », dans Valérie Vignaux (dir.) et François Albera (coll.), Léon Moussinac, une anthologie critique, Paris, AFRHC, 2014, pp. 7-25.
  • « Georges Sadoul aux Lettres françaises une critique de la contemporanéité », Laurent Jullier (dir.), Les films à voir cette semaine, stratégies de la critique de cinéma, Paris, l’Harmattan-Champs visuels, 2015, pp. 55-76.
  • « Le cinéma dans Les Lettres françaises (1944-1972) : actualité cinématographique et débats d’idées », Guillaume Roubaud-Quashie (dir.), Les Lettres françaises, Paris, Herman, 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search